L'immobilier Carcasonne – Réalisez votre projet immobilier à Carcassonne avec KEOPS
26 fév

Faites le point sur les frais annexes lors d’un achat immobilier à Carcassonne !

AdobeStock_104278093

Il est absolument indispensable d’évaluer correctement son budget avant de souscrire un prêt immobilier qui vous engage sur une longue période de 10, 20 ou 30 ans. En plus du coût des mensualités pour rembourser son crédit immobilier, sachez que l’acquisition engendre des frais qu’on oublie parfois et qui sont pourtant loin d’être négligeables. Faisons le point sur les frais annexes liés à l’acquisition d’un bien immobilier à Carcassonne.

Les frais liés à la signature du compromis de vente ainsi qu’au dossier
Au moment de la signature du compromis de vente, l’acquéreur doit verser un acompte au vendeur. Celui-ci est négociable, mais représente en général 10 % du prix d’achat du bien immobilier.
Les frais de dossier se situent en moyenne entre 600 € et 1000 € et peuvent atteindre jusqu’à 1% du capital emprunté. Certains crédits, comme le prêt à taux zéro, sont exempts de frais de dossier.

Les garanties bancaires et les assurances obligatoires
Elles protègent les banques contre les risques d’impayés. La caution est de loin la garantie préférée des établissements bancaires. Elle représente en moyenne 1,2% du montant emprunté. Son coût se compose d’une commission et d’une participation au Fonds Mutuel de Garantie (FMG). Près de 75 % de la somme versée au FMG est récupérée par les emprunteurs, soit lorsque le crédit est totalement remboursé, soit en cas de revente du bien immobilier. Il existe d’autres garanties comme l’hypothèque.

L’assurance décès-invalidité obligatoire représente en général près de 10 % du crédit. Son coût varie d’une compagnie à l’autre et selon le type de contrat, l’âge de l’emprunteur et son état de santé.

Les frais de notaire et la taxe foncière
Les frais de notaire représentent 2 à 3% du bien immobilier dans le neuf, 7 à 8% pour un logement ancien.
La taxe foncière est répartie au prorata temporis entre le vendeur et l’acquéreur. Elle est calculée en fonction de l’adresse du logement et du taux d’impôt voté par la collectivité territoriale. S’il s’agit d’un bien en copropriété, prévoyez également le remboursement de l’avance de charges au vendeur !

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée