L'immobilier Carcasonne – Réalisez votre projet immobilier à Carcassonne avec KEOPS
28 juil

Il est plus raisonnable de mettre en vente votre maison de Carcassonne de votre vivant !

AdobeStock_80814035

Vous possédez une maison à Carcassonne ? Comme chacun le sait, une succession peut créer des déchirements familiaux. Alors, comment les éviter ? La question du devenir de votre patrimoine immobilier est importante. Qu’en faire si vos héritiers n’ont pas vocation à le conserver ?
Anticiper sa succession en vendant la nue-propriété de ses biens est une solution à laquelle on ne pense pas, mais qui a de nombreux atouts. Grâce à elle, vous pouvez, par exemple, placer en assurance-vie le capital que vous aurez récupéré de la vente, ce qui permet de minorer les droits à acquitter lors de la succession, quel que soit l’âge auquel ce placement est réalisé. Pour mémoire, l’intégralité des gains générés par les versements après 70 ans est exonérée de droits de succession.

La première difficulté posée par la présence de biens immobiliers dans une succession est celle de l’acquittement des droits qu’ils entraînent. Contrairement à l’assurance-vie, l’immobilier est en effet pleinement exposé à la fiscalité successorale. Si les héritiers souhaitent conserver le bien dont ils héritent, cela implique alors qu’ils disposent des liquidités nécessaires pour acquitter les droits de succession, à moins que le défunt n’ait transmis par ailleurs un capital suffisant.
Le second problème dans une succession est la divergence de points de vue entre les héritiers. Entre ceux qui souhaitent conserver le bien et ceux qui préfèrent en retirer des liquidités naissent fréquemment des tensions sur des sujets comme le paiement d’une soulte à ceux qui veulent sortir de l’indivision ou bien le paiement des charges à acquitter par chaque indivisaire. Et si jamais le bien doit être mis en vente, il conviendra de décider qui s’occupe de la vente, sauf à la déléguer à un professionnel qui devra faire l’unanimité auprès de l’ensemble des coïndivisaires.
Pour toutes ces raisons, nombreux sont les parents qui souhaitent avoir la liberté de régler le devenir de leurs biens immobiliers de leur vivant afin d’éviter ces difficultés.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée