L'immobilier Carcasonne – Réalisez votre projet immobilier à Carcassonne avec KEOPS
30 Oct

Pensez aux frais annexes si vous achetez une maison en vente à Carcassonne !

Au-delà du coût des mensualités pour rembourser votre crédit immobilier, l’acquisition d’une maison à Carcassonne engendre bien d’autres frais, des frais auxquels on ne pense pas toujours… Avant de vous engager et de souscrire un prêt immobilier sur 10, 20 ou 30 ans pour l’achat d’une maison à Carcassonne, il est essentiel d’évaluer correctement votre budget.

Si vous ne faites pas le point avant sur la totalité des dépenses liées à votre achat immobilier, vous allez vous retrouver étranglé par les frais ! Ce serait bien dommage : les Français profitent en ce moment des taux bas pour acheter. Alors, pourquoi pas vous ? Vous pourriez en effet, vous aussi, réaliser une belle opération immobilière à Carcassonne ! Toutefois, voici des exemples de frais annexes que vous aurez à payer en plus.

Pour acheter, sachez déjà qu’il faudra puiser dans vos économies !
Au moment de la signature du compromis de vente, tout acquéreur verse un acompte au vendeur. Celui-ci est négociable, mais représente en général 10% du prix d’achat du bien immobilier. Cette étape intervient alors que l’acquéreur n’a pas encore souscrit son crédit immobilier : c’est donc l’apport personnel qui couvre cette première dépense. En cas de rétractation injustifiée de l’acquéreur, le vendeur est en droit de conserver l’acompte.

Ensuite, il y a les frais de dossier. Évidemment, ils viennent en plus du montant de l’acquisition ! Ils se situent en moyenne entre 600 € et 1000 € et peuvent atteindre jusqu’à 1% du capital emprunté. Il y a aussi les garanties bancaires : elles protègent les banques contre les risques d’impayés. La caution est de loin la garantie préférée des établissements bancaires. Elle représente en moyenne 1,2% du montant emprunté.

Des frais de notaire et une taxe foncière
S’ils représentent 2 à 3% du bien immobilier dans le neuf, les frais de notaire sont de 7 à 8% pour un logement ancien ou un terrain à bâtir. La facture peut vite grimpée…
Quant à la taxe foncière, elle est répartie prorata temporis entre le vendeur et l’acquéreur. Elle est calculée en fonction de l’adresse du logement et du taux d’impôt voté par la collectivité territoriale.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée